Une œuvre presque prophétique, créée un mois avant l’apparition du COVID, présente un personnage doté d’une excroissance polygonale émergeant du poumon. Le carrelage blanc en mosaïque et en lignes rectilignes a été minutieusement choisi pour représenter la structure humaine de manière uniforme, soulignant ainsi notre similarité fondamentale. Cependant, cette apparence unifiée est subtilement altérée par la vulnérabilité exposée, symbolisée par d’imposants cristaux avec leurs imperfections et leurs affections. Ces éléments participent activement à la création d’une singularité, évoquant la complexité et la diversité inhérentes à la condition humaine. À travers cette sculpture, qui s’inscrit dans une série toujours en évolution, se dessine une réflexion sur notre fragilité commune, transcendant les limites physiques pour explorer les nuances de notre humanité partagée.