Artefact – Screens, 2023

Ecrans lcd divers.

 

L’homme a voulu se dissocier de son milieu d’origine : la nature. S’en est-il vraiment extrait?
Il existe dans la pensée occidentale une opposition descriptive entre le naturel  » ce qui advient sans intervention de l’homme », et l’artificiel, « ce qui est le résultat de l’habileté humaine ».
Il y a également une divergence normative : l’artificiel et le naturel sont classés de manière hiérarchiques.
Il est admis que la nature pure, bienveillante et généreuse, vient mourir sous la main d’un Homo faber ne cherchant qu’à maitriser son environnement.
Evident de premier abord, cet antagonisme mérite d’être nuancé, voire considéré autrement.
Dans la lignée de mon travail dans lequel la virtualité vient souvent questionner notre réalité, cette exposition se voulait de remettre en perspective les notions de nature et d’artifice. L’ambivalence de la nature-humaine est une fois encore sondée et mise en relief. Sans jugement de valeur, les deux notions ne sont pas mises en parallèle mais fusionnent pour nous laisser voir des objets plastiques différents.